azemmourinfo24.com Mazagan, le 01 Février 2018 : La nouvelle exposition de l’Artiste-peintre Abdellah Dibaji prend place à Mazagan Beach & Golf du 2 au 18 février 2018. Qui n’a jamais rêvé se perdre dans les ruelles des médinas du Royaume en espérant secrètement tomber sur une pépite, un instant de vie insolite, une foule en liesse ou tout simplement une odeur unique ? Du mouvement aux couleurs, c’est tout en émotion, que l’Artiste-Peintre, natif d’Azemmour, explore tout en subtilité les secrets de lumières et de formes de la médina de El Jadida et Azemmour. Ces toiles, dévoilent tout en finesse les silhouettes pleines de vie se ruer au cœur d’une architecture intacte, témoin d’un patrimoine culturel riche. Ici, et là, les touches du Maitre reproduisent la substance même des mémoires en toile artistique, il laisse ainsi au spectateur la liberté de deviner les émotions. Sa nouvelle exposition, offre une nouvelle lecture, pour le natif de la région ou l’étranger de passage, de s’approprier par les toiles des instants insaisissables.

« Ton nom est destin » disait Abdelkebir Khatibi, romancier et sociologue natif d’El Jadida. En effet, Dibaji n’a eu de cesse d’explorer et de s’approprier ces Medinas, références culturelles incontournables, portails de l’intersection des civilisations pendant plusieurs siècles. Voilà son destin ! Il reste, ainsi le révélateur et le sublimateur de tout un patrimoine, discrètement, mais d’une sincérité profonde, son âme d’artiste se confond dans la musicalité de ces médinas chères à son cœur. Ses toiles ont fait le tour du monde depuis 1981, et avec lui toute l’âme d’une région. Véritable ambassadeur de la culture, il porte avec fierté sa destinée ; celle de transmettre par son art ce qui ne se voit pas.

Abdellah Dibaji est né à Azemmour, il vit et travaille à El Jadida. Il a fait l’académie des beaux-arts de Liège (Belgique), avant d’embrasser la carrière de l’enseignement, d’abord comme professeur ensuite comme inspecteur d’éducation artistique. Abdallah Dibaji a commencé à exposer à titre personnel depuis 1981 : Maroc, Allemagne, France, Etats-Unis… Ses expositions collectives, qui se comptent par dizaines, ont débuté bien avant. En 1998, il a séjourné à la Cité Internationale des Arts à Paris. En 2002, le prix de la découverte, décerné par la ville de Marseille, a couronné ses travaux exposés alors au château de Borely. Dernières expositions à la galerie Mohamed EL Fassi à Rabat (2006), Biennale d’art contemporain à Téhéran – Iran – Marrakech, Accueil Parcours Rabat à Milan – Italie, exposition hommage à Driss Chraïbi, EL Jadida, CDG Rabat., Villa des Arts Casablanca; ARTOTHEQUE Casablanca , MemoArts Casablanca 2011, Trait et retrait Galerie Chaibia El Jadida, Bab Rouah Rabat 2014